Semaine Nationale de la Santé et Sécurité au Travail

Harcèlement sexuel : identifier pour agir

Depuis juin 2018, la notion de harcèlement sexuel, qui figurait auparavant comme une des formes de harcèlement psychologique, est maintenant incluse de façon spécifique dans la définition du harcèlement psychologique :

Le harcèlement psychologique est une conduite vexatoire se manifestant soit par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes répétés, qui sont hostiles ou non désirés, laquelle porte atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique du salarié et qui entraîne, pour celui-ci, un milieu de travail néfaste. Pour plus de précision, le harcèlement psychologique comprend une telle conduite lorsqu’elle se manifeste par de telles paroles, de tels actes ou de tels gestes à caractère sexuel.

POUR IDENTIFIER

Manifestations non verbales 

Regards indécents, signes explicites à connotation sexuelle, courriels, textos ou lettres à caractère sexuel.

Manifestations verbales 

Blagues sexistes, remarques sur le physique ou sur l’apparence, sollicitation ou coercition sexuelle.

Manifestations physiques

Contacts physiques non désirés, frôlements discrets, exhibitionnisme.

Dans le cas d’un seul acte grave

Baisers à caractère sexuel, attouchements, tentative de viol, viol.

POUR AGIR

Selon la Loi sur les normes du travail (article 81.19), l’employeur doit prendre les moyens raisonnables pour :

L’employeur a aussi l’obligation de mettre en place une politique de prévention du harcèlement psychologique et de traitement des plaintes, qui inclut un volet concernant les conduites à caractère sexuel.

Pour vous aider à déterminer s’il existe une situation de harcèlement psychologique, incluant le harcèlement sexuel, posez-vous, entre autres, les questions suivantes :

N’attendez pas de savoir s’il s’agit de harcèlement avant d’agir.
Intervenez le plus rapidement possible.

Un processus de médiation peut être proposé comme solution auprès des personnes impliquées dans une situation de violence et de harcèlement au travail, incluant le harcèlement sexuel. Le processus de médiation peut être mené par un organisme externe ou entrepris par des personnes-ressources de l’interne, avec l’accord des personnes concernées.

Si le problème persiste ou la médiation n’est pas envisagée, des recours légaux peuvent être entrepris. Par un grief pour les personnes syndiqués et dans le cas d’une lésion professionnelle, par une demande d’indemnisation auprès de la CNESST. Lorsqu’une plainte officielle est déposée, le syndicat doit mener une enquête serrée, dans le respect des règles de confidentialité et des droits des membres qu’il représente.

Le délai pour faire un grief de harcèlement psychologique ou sexuel est de deux ans à partir de la dernière manifestation et de six mois pour faire une demande d’indemnisation auprès de la CNESST.

Sept clés pour prévenir le harcèlement
psychologique dans votre milieu de travail

Pour en savoir plus sur le dépôt d’une plainte ou pour bâtir une politique contre le harcèlement, consultez la trousse de prévention Pour un milieu de travail sain et exempt de violence et de harcèlement.
Autres publications

LA SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL C’EST L’AFFAIRE DE TOUT LE MONDE

Si vous êtes témoin d’une non-conformité ou d’un problème de santé et sécurité au travail, interpellez votre délégué syndical. Pour en savoir plus, consultez notre site web SST formationsst.csn.info