Semaine Nationale de la Santé et Sécurité au Travail

LES CHUTES

Les chutes tuent chaque année. Elles représentent environ 20 % des décès accidentels. En 2017, ce sont plus de 10 000 dossiers qui ont été ouverts à la CNESST pour des chutes de plain-pied.

La nature des blessures peut d’ailleurs s’avérer très grave. Pensons à une employée de la restauration qui chute avec une casserole bouillante, un travailleur qui chute d’une échelle avec un outil tranchant ou encore à une chute qui entraîne une commotion.

Il faut aussi considérer les éléments du travail qui peuvent influencer les chutes, par exemple une surcharge de travail, le manque de temps, le manque d’équipement adéquat, etc. Lorsque les risques sont identifiés, il faut mettre en place les correctifs nécessaires.

Consultez les articles (6, 14, 15, 16, 21, 22, 125) du règlement en santé et sécurité du travail (RSST), car ils définissent les critères de sécurité pour l’accès, la circulation, l’éclairage et le bon état des lieux de travail. 

Par ailleurs, plusieurs associations sectorielles paritaires ont publié des guides très utiles afin de vous aider à identifier les risques pour prévenir les chutes. 

Guides : ASSTAS, APSAM, APSSAP

Prévenir les risques

Pour prévenir, il faut repérer les éléments qui peuvent causer les chutes de plain-pied, et une analyse des lieux de travail sera nécessaire :

TRAVAILLER SUR UNE ÉCHELLE
OU UN ESCABEAU

Depuis 2018, une nouvelle réglementation spécifie aussi des critères de sécurité pour le travail de courte durée à partir d’une échelle ou d’un escabeau (articles 23 et 25). Ceux-ci exigent, notamment :

Lorsque les travailleuses et travailleurs sont exposés à un risque de chute de plus trois mètres, l’employeur à la responsabilité d’installer des garde-corps pour empêcher une chute, ou utiliser un autre moyen afin d’assurer une sécurité équivalente. Si ce n’est pas possible, il doit s’assurer que les travailleurs utilisent un harnais relié à un point d’ancrage prévu à cet effet (articles 2.9.1 et 2.9.2 du CSTC, articles 33.4, 33.2, 33.3, et 347 du RSST, articles 4 et 51 du RSSM, article 51 [3] de la LSST).

LA SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL C’EST L’AFFAIRE DE TOUT LE MONDE

Si vous êtes témoin d’une non-conformité ou d’un problème de santé et sécurité au travail, interpellez votre délégué syndical. Pour en savoir plus, consultez notre site web SST formationsst.csn.info